Très-Saint-Sacrement

Adresse : 71, chemin Aubry
Année de construction : circa 1825
Propriétaires actuels : Marie Vinet et André Lanson

«Dans mon pays d'hiver, Y'a de la neige comme ça...»

Comptine traditionnelle française..

Des fois ça vaut la peine de rentrer dans un cul de sac .On peut y découvrir des petits trésors qu’on n’aurait pas vu si on n’avait pas osé s’y aventurer. C’est ce qui m’est arrivé quand j’ai visité Très-Saint-Sacrement une fois que j’ai réussi à trouver où commence et où fini Très-saint-Sacrement ce qui n’est pas facile car il y a peu d’affiches annonçant la municipalité.

Engagée sur le chemin Aubry par erreur j’ai découvert la dernière maison au 71 Chemin Aubry qui est un petit bijou. J’y ai rencontré les propriétaires actuels, madame Vinet et monsieur Lanson, qui m’ont parlé de leur maison avec beaucoup d’affection.

Plutôt que de vous en parler moi-même je pense qu’il serait plus judicieux de vous partager le courriel qu’ils m’ont fait parvenir suite à notre rencontre.

Selon les agents d’immeuble, quand vient le temps d’acheter une maison, Il existe trois principes fondamentaux : le site, le site et le site. Pourtant, l’expérience nous a démontré qu’un seul critère guide vraiment nos choix, soit l’amour. En effet, comme la plupart d’entre nous, on est tombé en amour avec la maison que l’on a acquis. Et oui, elle nécessitait quelques petits travaux, histoire d’occuper nos fins de semaine et cela dure depuis trente-six ans aujourd’hui. On ne s’en plaint pas!

D’autre part, j’aimerais témoigner à Monsieur Allan qui m’a cédé la maison avec beaucoup de nostalgie, que je l’ai conservée telle qu’elle était quand il me l’a vendue, mais bien sûr, rafistolée, rénovée, bichonnée, sans perdre le caractère unique d’une maison d’époque. J’ai appris que nous sommes seulement de passage dans nos demeures et qu’il est impératif de conserver leur aspect pour les prochaines générations qui, comme moi et Marie, vont tomber en amour avec cette maison.

Quand j’ai vu cette magnifique maison sous la neige, j’ai tout de suite pensé à mes personnages essayant de faire de la raquette.