Elgin

Adresse : 518, 2e Concession
Année de construction : circa 1825
Propriétaires actuels : Daniel Duguay

«Dans les jardins de mon père»

Chanson traditionnelle française. Auprès de ma blonde est une marche militaire du XVIIIe siècle, dont le titre original est «Le Prisonnier de Hollande», devenue très populaire en France.

Je demeure à Elgin depuis plus de 10 ans et pourtant j’ai encore beaucoup à découvrir de cette belle région. Avec ses grandes terres agricoles et ses magnifiques rivières et forêts ancestrales c’est un des coins les plus beaux et les plus méconnus de la MRC. Une des choses qui me surprend quand je me promène dans ses chemins et concessions c’est comment les maisons sont loin de la route quelques fois même à plus d’un kilomètre du chemin dans la forêt. La Petite Boulangerie d’Elgin en est un exemple.


La plupart de ces maisons ont été été bâtit par des Irlandais ou des Ecossais il y a plus de 150 ans.


J’avais vu des photos des rénovations de la maison du Domaine Dalwood au 518, 2e Concession. J’ai eu le goût d’en savoir plus sur son histoire et c’est pourquoi j’ai contacté Daniel Duguay, le propriétaire actuel, pour en savoir un peu plus.


C’est un écossais du nom de James Gavin qui a commencé par construire la petite maison qu'on retrouve à gauche du tableau pour y vivre le temps de la construction de la maison principale qui s’est échelonnée de 1824 à 1830. C’est une très jolie maison faite de pierre et bois et avec une petite lucarne à l’avant. Plusieurs granges et bâtiments se sont ajoutés au fils des années tout autour.


M. Gavin a eu 4 enfants et il a vendu la maison en 1856 à son fils Hugh. Hugh en est demeuré propriétaire jusqu’en 1877 et a alors vendu la maison à John S. Elder. La maison est restée dans la famille Elder plus de 100 ans.


Une anecdote intéressante concernant un membre de la famille Elder se retrouve dans le Gleaner du 9 août 1978.


M. Robbie Elder alors âgé de 62 ans a été de dernier fermier de la région du Upper Châteauguay à traire commercialement ses vaches à la main.
Quand j’ai vu cette maison, je me la suis tout de suite représentée avec des enfants qui plantent des fleurs entourées de chiens et d’un chat.